Le Secteur Sauvegardé
Vue aérienne de l'Intra muros de Guérande

Le Secteur Sauvegardé

Guérande révise actuellement son Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) afin de protéger son patrimoine, d'accompagner la modification de son centre-ville et de s'accorder à l'évolution des modes de vies (à horizon de 30 ans).

photo la collégiale Les secteurs sauvegardés ont été créés par la loi Malraux du 4 août 1962 pour la sauvegarde des centres urbains historiques. Il en existe environ 90 répartis sur le territoire national.

Le secteur sauvegardé de Guérande a été approuvé par arrêté ministériel en 1993. Il couvre l'ensemble de l'intra-muros et les boulevards qui ceinturent la cité médiévale.

Son règlement, appelé Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur, définit les possibilités d'évolution de l'urbanisme sous la responsabilité de l'Architecte des Bâtiments de France.

Le Secteur Sauvegardé est une démarche qualitative dont l'objectif est autant de conserver le cadre urbain et l'architecture ancienne que d'en permettre l'évolution harmonieuse au regard des fonctions urbaines contemporaines. 


Réunion publique du 14 mars

Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur : présentation du nouveau projet

Le nouveau projet du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur a fait l’objet d’une nouvelle réunion publique mercredi 14 mars en mairie. Plus de cinquante personnes se sont déplacées afin d’écouter les propos de Céline Viaud, architecte du patrimoine du bureau d’études AUP, en charge de ce dossier pour la Ville de Guérande.

Les « secteurs sauvegardés » ont été instaurés par la loi du 4 août 1962, dite Loi Malraux. A Guérande, cet outil concerne la ville close ainsi que les voies et espaces publics à l’extérieur des remparts. D’une superficie de 17,3 hectares, le PSMV de Guérande a été approuvé le 30 août 1993. Il est aujourd’hui en cours de révision.

Au-delà de la protection du centre-ville, l’enjeu est de faire en sorte que celui-ci reste habité, actif, accessible et attractif.

Cette réunion publique a été planifiée suite à la large période de concertation qui s’est déroulée d’octobre 2016 à juin 2017, avec l’organisation de 4 ateliers participatifs et d’une réunion publique « bilan ».  Elle a permis la présentation du projet du nouveau PSMV.

Le bureau d’études AUP, a notamment présenté :

  • Les nouveautés par rapport au précédent PSMV
  • La philosophie générale en matière de circulation et d’espaces publics
  • Les orientations liées à l’habitat, aux commerces et aux équipements
  • Les orientations sur les secteurs de projets

A la suite de cette présentation, la parole a été donnée au public.

Télécharger le diaporama de la réunion publique du 14 mars

 

Imaginons ensemble le centre-ville de demain

Imaginons ensemble le centre-ville de demain

Habitant, consommateur ou commerçant ont été concerté sur la vision de la vie dans la cité, et des propositions pour améliorer le centre-ville (commerces, aménagements,