photo de la ville de guérande

Projet de liaison routière entre Guérande et La Turballe

Une enquête parcellaire, portant sur la détermination des immeubles à exproprier et sur l’identification des propriétaires de ces immeubles nécessaires à la réalisation du projet de liaison routière entre Guérande et La Turballe (route départementale 99), est prescrite par arrêté préfectoral du 19 octobre 2018. L’enquête se déroulera en mairies de Guérande et La Turballe du lundi 03 décembre 2018 au lundi 17 décembre 2018.

Cette enquête a pour objet de définir avec exactitude les terrains nécessaires à l’exécution des travaux. Une grande partie des acquisitions foncières nécessaires à l’opération sera donc réalisée dans le cadre de la procédure d’aménagement foncier. Le dossier d’enquête parcellaire concerne uniquement les parcelles qui sont hors de ce périmètre.

Les emprises définies pour la réalisation de cette opération et soumises à enquête parcellaire s’inscrivent dans le périmètre de la déclaration d’utilité publique définie par arrêté préfectoral du 16 août 2010, prorogée le 9 juillet 2015. Elles impactent 7 parcelles sur la commune de Guérande (36 758m²), dont 4 parcelles rapportées au dossier parcellaire exclues en finalité de la procédure de l’aménagement foncier par leur nature (blockhaus), et 64 parcelles sur la commune de La Turballe (46 499m²). Monsieur Alain RINEAU, directeur de collège à la retraite, est désigné en qualité de commissaire-enquêteur.

Le commissaire-enquêteur recevra les observations du public, aux jours et heures suivants en mairie de :

La Turballe, 10 rue de la Fontaine (44420)

  • Lundi 3 décembre de 9h à 12h
  • Lundi 10 décembre de 14h à 17h
  • Lundi 17 décembre de 14h à 17h 

Guérande, 7 place du Marché au Bois (44350)

  • Mercredi 5 décembre de 14h à 17h
  • Jeudi 13 décembre de 9h à 12h 

Les personnes intéressées pourront consigner leurs observations, sur le registre d’enquête tenu à leur disposition en mairies de Guérande et La Turballe. Ces observations pourront également être adressées, par correspondance, soit au maire, qui les joindra au registre, soit au commissaire enquêteur, en mairie aux adresses précitées.